cinefan

20 août 2007

"cinéfan : le blog" déménage

cartons

Bonjour a tous,

cinéfan: le blog déménage ici. Pensez a mettre vos favoris a jour et venez souvent... et nombreux...

Viandox

Posté par viandoxine à 09:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 juillet 2007

la bannière de cinéfan : Le blog

CINEFAN

Comme vous pouvez le constater, Cinéfan : Le blog s’enrichit de couleurs et de convivialité grâce a une bannière crée par Kain2097. Pour découvrir son blog, ses critiques sur le cinéma et les jeux vidéo, cliquez ici. 

Viandox  

Posté par viandoxine à 12:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 juillet 2007

raisons d'état

etat

Pour Edward Wilson, l'honneur et la discrétion sont des valeurs primordiales. Ce sont ces qualités qui poussent la CIA, l'agence gouvernementale qui vient d'être créée, à le recruter. Mais Wilson se montre de plus en plus suspicieux...

Avec « Raisons d’état », Robert De Niro nous fait oublier la mauvaise tournure que prenait sa carrière d’acteur. Ici, il nous emmène dans les coulisses de la création de la CIA. Une organisation qui partage une multitude de codes avec la mafia, qu’il commence à bien connaître.

Ce film est construit sur un scénario d’une intelligence rare et sur une réalisation certes académique mais efficace. Ces atouts permettent au métrage de 2 heures 45 de captiver le public de bout en bout.

Ce film passionnant qui retrace presque 30 ans de géopolitique et de magouilles américaines nous mène de la 2nde guerre mondiale jusqu'à la vieille de la création de la CIA dans les années 60.

Pour son second long métrage en tant que réalisateur, De Niro s’est entouré d’un casting solide d’acteurs et Matt Damon son acteur principal est fabuleusement bien choisi pour incarner ce ponte de la CIA. Il est également plaisant de retrouver Jo Pesci même si ce n’est que l’instant d’une scène.

Même Si l’on n’apprend pas autant de secrets que dans le « JFK » de Stone, Raisons d’état reste un film de haute volée qui doit faire grincer des dents au pentagone.

 

Viandox

Posté par viandoxine à 14:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde

affiche_Pirates_des_Caraibes_3_Pirates_of_the_Caribbean_3__At_World_s_End_2006_9

Bien curieuse façon de clore une trilogie qui avait si bien commencée. Il faut dire que le pari d'adapter une attraction des parcs Disney au cinéma était risqué. Cependant, le réalisateur Gore Verbinsky et son producteur Brucky ne s'en tiraient pas mal... jusqu'à ce dernier épisode.

Mais la, on se demande ou est passé le charme des films de pirates d'antan qui se dégageait des deux premiers volets de ce triptyque. On se demande également ou sont passés les combats navals et les duels à l'épée dantesques qu’on nous avait promis. A cette question, les scénaristes répondent après deux interminables heures de palabre et de discutions inintéressantes. Et la, on en prends plein les mirettes. La dernière demie heure dépote vraiment. Dommage qu'elle arrive si tardivement.

Pour le reste, Johnny Depp cabotine toujours autant, Orlando Bloom fronce toujours les sourcils pour essayer de nous faire croire qu’il est vraiment acteur et Keira n’a toujours pas de poitrine.

 

Viandox  

Posté par viandoxine à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Stranglehold


Stranglehold Trailer E3 2007
Vidéo envoyée par Xbox-Mag
Pour une fois, ce n’est pas d’un film dont je vais parler mais d’un jeux. Pourquoi un jeux ? Tout simplement parce que celui-ci pourrait parfaitement constituer la suite du formidable « A toute épreuve » de John Woo. On retrouve Tequila, le héros du film dans cette aventure vidéo ludique qui a l’air carrément démente. Viandox

Posté par viandoxine à 02:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]



17 juillet 2007

Tenacious D - Tribute


Tenacious D - Tribute
Vidéo envoyée par steveo_russianspy
Pour découvrir l'univers étrange des Tenacious D, rien de mieux que le clip "Tribute" issu de l'album du même nom Viandox

Posté par viandoxine à 05:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tenacious D and the pick of desteny

pickofdestinyposter

JB et KG ont une ambition : former le plus grand groupe de rock de la planète de tous les temps. Pour cela, ils s’embarquent dans une aventure pour retrouver un médiator aux pouvoirs magiques.

Avant d’être cet acteur à l’humour sans limite, Jack Black est un musicien qui puise son inspiration dans le rock des années 80. Cette passion, il l’assouvit au coté Kyle Grass au sein du groupe Tenacious D. Il était tout a fait normal qu’un jour, il expose les deux facettes de son talent sur grand écran.

Jack Black avait déjà fait des incursion cinématographiques remarquées dans le monde de la musique ( High Fidelity et School of Rock). Mais « Tenacious D and the pick of desteny » est le prolongement de la mythologie crée par les deux compères aux fil des ans.

Cet odyssée rock’n’roll furieusement dérangée risque de repousser ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du groupe. Vont il adhérer a ce délire ou se côtoient le diable et le Sasquatch (une sorte de Big Foot) ? Pour les autres, ceux qui suivent la carrière de Tenacious D (notamment la série TV diffusée sur MTV et les clips de l’album « Tribute ») retrouveront avec régal les aventures du groupe de rock le plus déluré de la planète.

 

Viandox

Posté par viandoxine à 05:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Guet-apens

4552

En échange de sa liberté, le détenu Carter McCoy doit à sa sortie de prison réaliser le hold-up d'une banque pour le compte de Jack Benyon. Après avoir abattu son complice Rudy Butler qui avait tenté de le tuer, il s'enfuit avec sa femme et l'argent volé à travers les Etats-Unis.

Si on retrouve les composantes du cinéma de Peckinpah dans ce métrage (des gunfights ultra violent filmés au ralentit), on est loin de l’excellent « Chien de paille » réalisé quelques années plutôt. A part le gunfight dans l’hôtel qui représente le moment de bravoure du film, Peckinpah livre un road movie bien terne à  la réalisation fainéante. De plus, le couple formé a l’écran par Steeve Mc Queen et Kelly Mac Graw  ne fonctionne pas. On a vraiment du mal à croire que ces deux la sont des bandits sans foi ni loi. Ils font plus penser a des gravures de mode qu’a des malfrats.


Viandox

Posté par viandoxine à 04:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Black snake moan

18745156

Un vieux musicien de blues, guitariste désenchanté et plein d'amertume, recueille dans sa ferme une jeune fille blessée sur la route. Une "traînée" de mauvaise réputation, issue d'un père incestueux et d'une mère blasée. Pour la soigner de son addiction, il décide de l’attacher à son radiateur.

Après « Hustle and Flow » et son macro qui se lance dans le rap, Craig Brewer nous ramène dans le sud crasseux qu’il semble particulièrement apprécier. Cette fois-ci, le réalisateur remplace le hip-hop par du blues endiablé pour dresser le portrait de deux êtres en quête de rédemption. Magistralement interprété par Samuel Jackson et Christina Ricci qui n’a jamais été aussi belle (et ce n’est pas parce qu’elle se ballade en slip tout au long du film), ce film inclassable est une vraie bonne surprise loin des clichés que nous sert le grand Hollywood.

Avec « Black Snake Moan »,  Brewer réalise un tour de force avec cette histoire casse gueule dont on ne comprends pas forcement tous les aspects et offre a ses spectateurs un récit ou l’émotion est aussi forte que la bande son.

 

Viandox    

Posté par viandoxine à 00:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 juillet 2007

Steak

STEAK_01

En 2016, la mode et les critères de beauté ont beaucoup changé. Une nouvelle tendance fait des ravages chez les jeunes : le lifting du visage. Georges, un jeune diplômé récemment lifté, profite des vacances d'été pour s'intégrer aux "Chivers", une bande de caïds liftés à l'extrême. Blaise, un loser rejeté et ex ami d'enfance de Georges, aimerait lui aussi faire parti de la bande...

Quand les Heckel et Jeckel du cinéma français rencontrent Mr Oizo (pseudonyme du réalisateur Quentin Dupieux), ça ne vole vraiment pas haut. Pourtant, avec un univers aussi riche que celui du réalisateur, on pouvait s’attendre a une très bonne surprise. Malheureusement « steak » a du plomb dans l’aile a cause des blagues idiotes et de l’humour nonsensique de Eric & Ramzy.

 

Viandox

Posté par viandoxine à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »